18 avril 2005

exterieur

Un roman qui s'écrit au jour le jour. Monologues intérieurs, mais adressés, correspondances, dialogues, de personnages qui se cherchent, s'évitent, se trouvent, se séparent, se réunissent... On peut préférer suivre chaque personnage dans sa catégorie A, B, C...
Posté par deborge à 17:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 avril 2005

A

À nouveau je vois les mêmes visages mais comme d’habitude je ne vois pas les mêmes choses qu’eux. C’est dur, tu sais, de se sentir dans la médiocrité, et en même temps sentir la médiocrité sourdre de soi-même. C’est comme une plaque de verre qui empêcherait toujours au moment crucial le geste décisif. Alors je vais dans l’existence, comme tant d’autres. Je me pose des questions, mais peut- être eux aussi ? Comment savoir ? J’ai renoncé à pas mal de choses, mais peut-être eux aussi ? Finalement j’ai toujours l’impression que ... [Lire la suite]
Posté par deborge à 17:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
18 avril 2005

B

On écrit avec son sang... Tout passe par le sang, pourquoi ne pas le dire, et moi je t'écris avec ma plume, même si je sais que la lettre ne partira pas. Où es-tu ? M'entends-tu ? Je suis bien un fils indigne et impie, n'est-ce pas ? Oh, ma fille, tu verrais comme elle est belle, et douce... À la fin, même les bébés ça ne t'intéressait pas tellement. Fascination, peut-être... Intérêt, oui, mais pas comme nous autres, de ce coté-ci de la barrière... Oui, tu sais, elle pousse bien, elle est coquine. Moi hier j'ai chanté une... [Lire la suite]
Posté par deborge à 17:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]