21 octobre 2005

F

  "J'allume l'écran, j'y trouve des nuits blanches." Moi la nuit je m'éclate la tête. Le nez collé à mon ordinateur. L'Atlantide ! Les délicates petites vagues autour de l'île, moi je suis là haut, bien au dessus, je fais ce que je veux. Le envahisseurs je les détruis d'un coup de click. Les villes se construisent, s'effondrent en un clin d'œil, à mon gré. C'est joli quand la maison disparaît et qu'on revoit le vert de l'herbe. Un autre jeu : là il s'agit de tuer des gens. Le premier c'est facile, il ne se... [Lire la suite]
Posté par deborge à 06:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 octobre 2005

D

Car tu m'as bien quittée, n'est ce pas ? Cela s'appelle comme ça ? Depuis un an je me persuade du contraire, depuis un an je maintiens la fiction, je ne veux pas voir la réalité telle que chaque jour qui passe la révèle et l'aggrave. Cette fiction, cette histoire que l'on s'est racontée (que tu m'as racontée ?), la liberté que je t'aurais accordée, par amour. Ce comte auquel tu m'as fait croire, auquel j'ai cru, auquel malgré tout, malgré cette terrible année, je crois encore. Cette année où je t'ai cherché dans les... [Lire la suite]
Posté par deborge à 19:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]