29 avril 2005

D

Tiens-toi bien dans le monde, tu entends !  Maintenant tu es parti, mais quoi que tu en dises, tu n'es pas hors du monde, même si tu es loin de tout, même si tu t'es voulu solitaire. Pour ma part je vais passer un certain temps à X***. Regarde tes atlas, tu verras où c'est. Cartes de géographie, cartes routières, cartes de visite. N'oublie rien.N'oublie surtout pas ta promesse. Tu sais à quoi t'en tenir sur mon compte. Pour ma part je ne t'oublie pas. Ta photo est sur ma table de chevet. J'en ai une autre, un peu plus... [Lire la suite]
Posté par deborge à 19:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mai 2005

D

La nuit je me couche tôt mais je ne dors pas… Mon esprit vagabonde, il arrive d'abord à passer par la fenêtre, fermée pourtant… puis il descend dans la rue, il descend la rue jusqu'aux boulevards. Là souvent je suis distraite par les lumières , attirée comme un papillon. Je cherche un café ouvert, j'entre, lumière et silence, quelques clients attardés. Je déchiffre leurs visages, un à un, pour y lire quelque chose de toi. Ça n'arrive pas souvent, drames trop personnels, ou trop de vapeurs d'alcool… Ils ne savent pas que je... [Lire la suite]
Posté par deborge à 05:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 septembre 2005

D

La vie est un songe…Partageons le à deux ?J’ai envie d’arrêter, que tout s’arrête autour de moi et en moi. Mais y a-t-il une différence ?Émotion, rayonnement et compréhension, lumière. Le clair regard de tes yeux, divination, connaissance. Que vois-tu de ton regard, qu’enregistre-tu derrière ce visage comme une lune creuse, comme un soleil couchant ?J’ai vu l’envie de sortir de soi se propager comme un embrasement, des courants de gestes tracer des lignes sinueuses de personne à personne. J’ai vu l’isolement de chacun se... [Lire la suite]
Posté par deborge à 16:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 septembre 2005

D

J’allume l’écran,j’y trouve des nuits blanches.Devant moi surgit une ville inconnue,des appels de phare dans la nuit,un embouteillage de formes colorées.Le loup noir est à l’affût – Les étoiles se lèvent !Puis je suis pilote d’un rallye –Perdue dans un labyrinthe !Autour de moi des petits murets explosent sans bruit,Une guirlande de danseurs me suit,Leurs tambourins et leurs cymbales.Quand plus tard l’écran s’éteindra,Il n’y aura plus rien,Plus rien qu’un espoir de lune,De soleil couchant,Et toi présent.  J’allume... [Lire la suite]
Posté par deborge à 17:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 octobre 2005

ce que D pense de A

Rencontré A, hier, à la boulangerie. Ah celui là ! Un roman ! Toi tu as voulu te retirer du monde, perdre de vue toutes tes connaissances, ne plus avoir de relations avec quiconque, lui, sans efforts, ça fait belle lurette qu'il a atteint ce résultat. On sent le type mal à l'aise, maladroit. On ne sait comment l'aborder, il a l'air malheureux et pourtant sûr de lui. Il se vexe si on ne le reconnaît pas, ou si ,l'ayant reconnu, on ne lui adresse pas la parole, mais lui ne reconnaît personne, ne se souvient pas de votre... [Lire la suite]
Posté par deborge à 16:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 octobre 2005

D

Car tu m'as bien quittée, n'est ce pas ? Cela s'appelle comme ça ? Depuis un an je me persuade du contraire, depuis un an je maintiens la fiction, je ne veux pas voir la réalité telle que chaque jour qui passe la révèle et l'aggrave. Cette fiction, cette histoire que l'on s'est racontée (que tu m'as racontée ?), la liberté que je t'aurais accordée, par amour. Ce comte auquel tu m'as fait croire, auquel j'ai cru, auquel malgré tout, malgré cette terrible année, je crois encore. Cette année où je t'ai cherché dans les... [Lire la suite]
Posté par deborge à 19:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]