04 octobre 2005

E

Mille guirlandes de fleurs, vois, le monde est passionnant, viens voir les ravages de l'adolescente et les brasiers qu'elle sème, le désordre, la mort qui vous glace ! Ombre fluette de moi-même, quand donc consentirai-je à vivre ? Le casque intégral, les motos surchauffées, nous sommes partis dans les hurlements, trop vif ton moteur t'a brûlé la tête.

Fanal, fanal, horizon, sceptre. L'envie qui me tenaille, la faim et la soif qui me jettent. Au dessus, bien loin, par dessus bord, à l'extrême limite. Extrême limite…

Virage complet, retour sur soi-même, retour aux vieilles habitudes, pourtant il faut bien que je parle de quelque part ? Il y a un centre ! Pis que ça, des milliers de centres ! des millions milliards !

Posté par deborge à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur E

Nouveau commentaire